Partie 2/3 : Ludo & Cut

Le Salon du Mois - Ludovic Geheniaux Paris

Vous savez désormais que Ludovic Geheniaux, notre Ambasseur Coloriste, se décrit comme « Tolérant, chiant et exigeant ». Chez EP Pro, ce que l’on aime chez lui, c’est son humilité & sa créativité. Nous avons donc voulu qu’il nous parle de son métier et de son amour pour la coloration.

Quel est à ce jour le moment le plus « WAOUH » de ta carrière ?

J’ai encore du mal à me remettre du MCB by Beauté Sélection 2017 ! La préparation a débuté 15 jours avant le Show avec pour 1ère étape cruciale, la sélection des mannequins. Car c’est grâce à elles - et même avec elles - que peut débuter mon travail. Au final, le show, c’était 14 modèles, 8 personnes du staff, 2 Make up Artists, une styliste, plus de 200 heures de travail... et quelques nuits blanches ! Le tout avec un esprit positif et une énergie incroyable qui nous ont permis de nous dépasser. C’est extraordinaire de bénéficier d’une telle liberté d’expression et de pouvoir faire passer un message aussi fort. L'accueil reçu par le Show m’a extrêmement touché. J’ai eu beaucoup de mal à redescendre de mon nuage. Par contre, je n’arrive pas encore à regarder la vidéo… !

Le type de cheveux que tu préfères travailler ?

J’adore les cheveux ethniques. Il n’y a rien de compliqué, juste de la technique : No Drama ! Et ce qui est génial, c’est le résultat : toujours étonnament naturel.

La technique que tu ne te lasses pas de faire ?

Je dirais notre Balayage, avec Solaris, qui est la technique signature du salon.

Ton icône Licorne préférée ?

Pas une mais 4 licornes : des modèles devenues des amies. Leana Antunes, Lucie Clément, que je considère comme ma petite sœur, Liliane Tang, qui vient 2 fois par semaine au salon et VictoireCe sont toutes de belles personnes qui ont, chacune à leur manière, joliment marqué ma courte carrière. 

Photos © Cat And Frog - Stylisme : Laura de Villebonne - Makeup : Stephane Dussart - Modèles : Lucie, Dame Victoire et Liliane

La colo que tu ne peux plus voir en peinture ?

Aucune !

La #hairtrend 2018 ?

Je pense que l’on verra moins de blonds gris ou blancs et que l’on va aller vers des blonds plus chauds. Des blonds vanille mais contrôlés ou des blonds fumés. Moins bling-bling mais plus mats, tout en gardant de la brillance.

Ton plus gros challenge colo ou coiffage ?

Ma première grosse transformation, réalisée sur Leana. 15 heures de travail ont été nécessaires pour transformer son cheveu eurasien naturel en blond gris.

La réalisation dont tu es le plus fier ?

Toutes car je suis toujours fier que l'on me fasse confiance. En Septembre, une cliente est venue faire sa toute 1ère coloration. Et depuis, elle m’envoie plein de messages pour me dire qu’elle est ravie ! J’adore cette proximité avec mes clientes : elles passent la journée au salon et au moment de partir, elles embrassent tout le monde. 

Ton plus gros moment de doute ?

Victime : Stéphanie, colorée en bleu pour le MCB ! Rien n'allait comme je voulais après la mèche test et la 1ère décoloration. Là, j’ai senti le stress monter. Brandon, de mon équipe, m’a dit : « Mais en fait, t’es humain ! ». Ça nous a pris 30 heures et 4 mains pour obtenir le résultat espéré : c’était un travail chirurgical.  A la fin de la journée, il y avait 10 personnes devant la vitrine qui observaient... Incroyable ! Quoi qu'il arrive, la cliente ne doit pas ressentir que tu doutes. Mais bien sûr, il m’arrive d’avoir des montées d’adrénaline. C’est aussi le challenge qui m’anime : je cherche toujours à augmenter le niveau pour ne pas m’endormir sur mes acquis.

La technique que tu ne peux plus voir en peinture ?

A mes débuts, je détestais faire des permanentes et mon ancien boss me répétait : « C’est à toi de rendre ça fun » ! C’est donc devenu l’un de mes moteurs : injecter du fun !

As-tu déjà refusé la demande d’une cliente ?

Je ne refuse pas mais je propose systématiquement un plan B. Sauf si après une mèche test, le cheveu se casse instantanément. Dans ce cas précis, je refuse pour le bien-être du cheveu et celui de la cliente. Dans l'absolu, je m’adapte à la cliente : par exemple, je ne vais pas faire un blond platine à une fille qui a la peau rosée ou des rougeurs. Les cheveux... la coloration... ce n’est pas un déguisement mais plutôt le reflet d’une personnalité. Nos clientes sont aussi des ambassadrices véhiculant l’image du salon alors nous n'avons pas le droit à l'erreur.

Décris-nous l’ambiance de ton salon ?

On reçoit comme à la maison ! Ici, pas de courbette, pas de jugement. Ce qui nous intéresse, c’est la cliente, son histoire, les raisons de sa venue. Comprendre qui elle est pour répondre au mieux à ses attentes. Avant tout rendez-vous, on réalise au préalable une consultation pour évaluer la faisabilité de sa demande et élaborer un devis. Il n’y a eu qu’une seule exception à la règle pour une fille qui venait de Bordeaux exprès. Je lui avais dit : « Si c’est possible, on le fait mais seulement si c’est possible ». Et elle a pris le risque ! 

Salon Ludovic Geheniaux - Paris
38 rue de Turbigo, Paris 3ème
01.71.18.33.31
http://ludovicgeheniaux.com/
Suivez Ludovic sur Instagram et Facebook

 

A lire également :
Le Salon du Mois Partie 1/3- Ludovic Geheniaux Paris : Qui es-tu Ludo ? 
Le Salon du Mois Partie 3/3- Ludovic Geheniaux Paris : Paris by Ludo