TREND ALERT

Sur les écrans, dans la rue ou dans la littérature : la tendance "Romanesque"

Nous avons toutes besoin à un moment ou à un autre de nous évader dans un monde de fiction, qu'il s'agisse de se plonger dans une nouvelle série ou de s'imaginer en héroïne romantique le temps d'une virée shopping ! Bonne nouvelle, ce désir si naturel est aujourd'hui une tendance à part entière. La vague romanesque déferle aussi bien sur les podiums que dans les vitrines ou dans l'intimité d'un salon de coiffure. Plus qu'une simple mode, le romanesque s'impose comme un art de vivre mêlant le raffinement à la passion amoureuse, l'esthétisme à la nostalgie d'une époque révolue. On vous explique comment faire vivre la grande romantique qui sommeille en vous !

Emma Bovary, Catherine Earnshaw ou Jeanne Eyre, romanesques et immortelles

Le romanesque est défini comme tout ce qui se rapporte au roman, ou en possède les caractères… À première vue, la définition est vaste ! En la resserrant, on découvre une véritable philosophie, un art de vivre sans concession, porté par l'amour, le désir de changement et l'abandon des diktats. Comme Emma Bovary qui s'échappe de son ennuyeuse condition de petite bourgeoise de campagne en vivant de dispendieuses aventures extra-conjugales, comme Catherine Earnshaw qui finit par céder – si tragiquement ! – à son amour pour Heathcliff, l'héroïne romanesque est flamboyante, courageuse, tiraillée par des désirs et des volontés contraires. Elle symbolise aussi une certaine vision du féminisme, en refusant de se soumettre aux lois patriarcales et en imposant son propre regard sur le monde.

Souvent lié dans notre imaginaire au XIXe siècle victorien (ah, les superbes héroïnes de Jane Austen, Wilkie Collins ou Thackeray !), le romanesque existe aussi pleinement dans le XXe et le XXIe siècle. Une figure comme La Callas ou Gabrielle Chanel peut facilement nous en convaincre…

Le romanesque sur grands et petits écrans

Cinéma et télévision ont largement contribué à la survie du romanesque, en offrant par exemple à Elizabeth Bennet ou Anna Karénine les traits de Keira Knightley, ou en adaptant de grandes fresques romanesques, appartenant parfois, comme dans Game of Thrones, à l'héroic fantasy. De quoi entretenir nos fantasmes de lectrice enfiévrée, transportée par ces nouveaux supports qui donnent du corps à nos rêves.

Le romanesque, une mode incontournable

Le romanesque inspire toujours autant les arts, de la littérature au cinéma, en passant par l'architecture ou, évidemment, la mode !

Sur les podiums de cette mode automne-hiver, la tendance romanesque s'invite chez de nombreux créateurs. On la retrouve à travers des pièces fortes, des motifs et des matières emblématiques. Imprimés fleuris, velours, soie, coton, laine et lin, couleurs profondes, à dominante de rouge ou de rose, grosses mailles ou plastrons volantés… Des silhouettes romantiques et inspirantes, célébrant une vision universelle de la femme passionnée, entière, en un mot : inoubliable !

Crinières de roman

Coupes et colorations se mettent au diapason : on redécouvre ainsi les carrés flous, les longues chevelures ondulées ou tressées, les chignons négligés, reflets d'une vie de bohème. On aime les crinières vaporeuses, indomptées ou, au contraire, délicatement nouées sur une nuque fine. Perles, étoiles et feuilles brillantes s'emmêlent dans les boucles pour évoquer les princesses de contes de fées. Côté couleur, le naturel s'impose, ainsi que toute une palette de roux britanniques, du blond vénitien au brun cuivré. De quoi mettre en valeur les teints pâles aux joues délicatement rosées, et les pigments nacrés, irisés, fumés, glacés ou fondus posés sur une peau diaphane.

Un art de vivre

La tendance romanesque s'inscrit aussi dans un art de vivre mêlant raffinement et délicatesse. Pots-pourris parfumés aux huiles essentielles florales embaument boudoirs et ateliers d'artistes. Les intérieurs rétro se parent de bouquets de fleurs champêtres, d'hortensias et de mimosas. On chine, on déniche de petits meubles anciens qu'on détourne allégrement de leur fonction première, on redécouvre le plaisir de laisser le temps s'écouler autour d'une tasse de thé. La mode romanesque invite évidemment à la rêverie, la création, la mélancolie et la solitude. Une parenthèse bienvenue à cette époque où la course contre la montre est devenue la norme !

Dans les intérieurs, on redécouvre ainsi les tons pastel, les nuances passées comme le vieux rose, le bleu gris et les verts d'eau. On se love dans des matières naturelles et douces, contre des coussins en velours, sur des fauteuils en osier qui craquent… en attendant le sifflement de la bouillotte qui sonne l'afternoon tea. Surtout, on se projette vers des horizons lointains, on imagine de longs voyages nous portant vers l'être aimé ou l'espoir d'une vie nouvelle. La femme romanesque est avant tout une grande rêveuse !